President Macron addresses European Parliament

By in ,
50
President Macron addresses European Parliament

'Protect our citizens'

Macron calls for the European Union to work harder to ‘protect our citizens’ at the speech he made to European Parliament on 17 April 2018.

The interpreter for the EU is voicing the speech in English.

The original French version is available from the EU website

TRANSCIPTION FRANCAISE

Monsieur le Président du Parlement
Européen, Monsieur le Président de la
Commission Eeuropéenne,
Mesdames et Messieurs les Ministres,
Mesdames et Messieurs les Commissaires,
Mesdames et Messieurs les Députés,
je suis très heureux et très honoré de
répondre à votre invitation en cette
journée Monsieur le Président pour
pouvoir comme vous l’avez rappelé à
l’instant échanger librement sur la
situation de notre Europe, dans un
contexte tout particulier. 

Echanger librement parce que les
propositions les discours je les ai faits, il y a
maintenant plusieurs mois en particulier
à la sorbonne et c’est ce temps des
changes qui me paraît aujourd’hui
indispensable dans ce lieu où vous fait
vivre chaque jour notre Europe dans ces
sensibilités diverses ces divergences et
convergences en construisant les
indispensables compromis qui la font.

Nous allons échanger dans un contexte
tout particulier qui arrange le crois
profondément notre responsabilité plus
grande encore un contexte qui est
d’abord celui de division et parfois de
doutes au sein de l’Europe.

Le contexte où le Brexit continue à
être discuté travaillé, je veux ici
saluter le travail conduit depuis
plusieurs mois par Michel Barnier.

Mais qui est aussi celui d’un doute qui naît
dans nombre de nos pays européens et qui
mois après mois a pu faire émerger des
sensibilités qui remettent en cause ce
qui paraissait parfois comme des
fondamentaux contexte où une forme de
guerre civile européenne réapparaît où
nos différences parfois nos égoïsmes
nationaux paraissent plus importants
ce qui nous unit face au reste du monde.

Contexte où la fascination et j’y
reviendrai illibéral grandit chaque
jour contexte où les menaces
géopolitiques et nous y reviendrons à
coup sûr dans la discussion donne à
l’europe une responsabilité plus grande
chaque jour ceux des grands conflits
internationaux le levant comme le sel
mais aussi de l’émergence de grandes
puissances autoritaire et d’une
stratégie clairement élaboré qui vise à
remettre en cause le cadre du
multilatéralisme où l’europe avait pris
toute sa place et qui était aussi le
cadre à la fois de son influence mais
dans lequel nous avions collectivement
construit la paix et nous échangeons
aujourd’hui dans un moment aussi qui est
celui de grandes transformations liées
au numérique au réchauffement climatique
et à ses conséquences qui remettent en
profondeur les fondamentaux de la
société industrielle qui avait fondé nos
grands compromis font naître des peurs
nous conduisent à revisiter certains
grands équilibres et nous imposent de
repenser la grammaire d’action qui
collectivement la nôtre est donc ce
moment nous donne une responsabilité
toute particulière
nous ne pouvons pas faire comme si en
quelque sorte nos discussions étaient
ordinaires et ce moment c’est celui qui
nous séparent des élections européennes
à venir
où nous aurons à faire vivre nos combats
pour les idéaux qui nous ont fait et je
veux pour amorcer notre discussion
simplement partager avec vous deux
convictions fortes
la première c’est que si nous décidons
d’abandonner notre attachement à la
démocratie et tout ce qu’elle emporte en
nous ferons fausse route la deuxième
c’est que nous pouvons dans ce cadre et
nous devons construire une nouvelle
souveraineté européenne par laquelle
nous apporteront la réponse claire ferme
à nos concitoyens que nous pouvons les
à
porter une réponse à ces désordres du
monde en effet en effet dans ce monde et
ce moment difficile la démocratie
européenne je le crois très profondément
est notre meilleure chance
la pire des erreurs serait d’abandonner
notre modèle j’ose dire notre identité
ici même à strasbourg comme à bruxelles
vous fait vivre chaque jour cette
démocratie en europe dont parlait
tocqueville notre identité c’est d’abord
cette démocratie respectueuse de
l’individu des minorités des droits
ce qu’on appelait du nom que je
revendique encore la démocratie libérale
je ne veux pas laisser s’installer cette
illusion mortifère qui ne l’oublions
jamais ici moins qu’ailleurs a précipité
notre continent vers le gouffre
l’illusion du pouvoir fort du
nationalisme de l’abandon des libertés
et je récuse cette idée qui gagne même
l’europe que la démocratie serait
condamné à l’impuissance face à
l’autoritarisme qui partout nous entoure
la réponse n’est pas la démocratie
autoritaire mais l’autorité de la
parce que cette liberté émancipé protège
l’individu un parlement comme le vôtre
le nôtre est un miracle européens
rassemblés pacifiquement les
représentants élus des peuples d’europe
pour délibérer ensemble dans leurs
différences fort et lourd de leur
histoire et de ceux qui les a parfois
divisé est un modèle unique au monde
ce trésor nous le faisons vivre depuis
70 ans
y habituerons pas
ont pris tous les risques et traversé le
pire pour en arriver là et si l’on veut
être plus concret encore regardons
autour de nous comparons nous et
regardons parfois ces puissances qui
peuvent fasciné certains par une
prétendue efficacité dans quel autre
endroit au monde at-on cette même
exigence en matière évidemment
économique géopolitique diplomatiques et
militaires mais aussi de respect des
minorités de liberté des consciences
d’égalité entre les hommes et les femmes
de respect pour la vie privée ou
ailleurs à ce point avec la même
vitalité et la même force
alors il y à des divisions entre les
pays au sein même de cet hémicycle
mais au delà de ses divisions ce modèle
démocratique qui nous rassemble est
unique au monde
l’identité de l’europe c’est plus qu’une
démocratie soucieuse de liberté c’est
une culture unique dans le monde qui
combine cette passion de la liberté le
goût de l’égalité l’attachement à la
diversité des idées des langues des
ce modèle européen mais ni abstrait ni
daté il s’incarne aujourd’hui dans notre
attachement commun à la protection de
l’environnement du climat de la santé il
se développe aujourd’hui dans notre
approche de la révolution numérique où
seuls les européens sont autant attaché
à la liberté d’innovation comme à la
juste régulation et à la protection de
leur vie privée
cette identité nous distingue bien
évidemment des puissances autoritaire
avant tout mais aujourd’hui aussi il
faut bien le voir de certains alliés les
plus proches
notre partenaire américain avec qui nous
partageons tant fait face aujourd’hui à
la tentation du désengagement et du
rejet du multilatéralisme de l’enjeu
climatique ou des questions commerciales
ce modèle j’en suis convaincu et
puissant comme aucun autre et fragile
tout autant car sa force à chaque
instant dépend de notre engagement et de
notre exigence
chaque jour nous devons le défendre
alors pour être à la hauteur de selle
engagement la première condition c’est
la vérité et la responsabilité
certains imputant tous nos maux à une
owni fuyant ainsi leurs propres
responsabilités nous dit avec aplomb que
les peuples ne veulent plus de l’europe
il propose des voies doré parfois on les
croit il se soustrait ensuite à leurs
responsabilités quand il faudrait
conduire leur peuple jusqu’au bout de
cette aventure
d’autres affirment sagement que nous ne
devons pas hâter le pas pour ne pas
brusquer les peuples que ça serait faire
le jeu des populistes ceux ci voudraient
s’habituer à une musique qu’on connaît
bien celle parfois de la paralysie
science du temps qui est le nôtre
je crois que
qui serait commode en effet de dissoudre
le peuple ou d’exciter ses passions pour
éviter de proposer un chemin de
critiquer sans proposer de détruire sans
rebâtir ce n’est pas le peuple qui a
abandonné l’idée européenne
c’est la trahison des clercs qui la
menace il faut entendre la colère des
peuples d’europe aujourd’hui ce n’est
pas de pédagogie dont ils ont besoin
mais d’un projet nouveau d’une exigence
d’efficacité au quotidien et ceux qui
font commerce de cette colère qu’ils
attisent propose pour cela venir la voie
sans issue du retour au déchirement
nationaliste d’hier nous en avons
expérimenté toutes les voies et toutes
les conséquences pour raviver l’europe
des peuples
nous devons donc accepté d’agir
autrement en puisant à la source de la
démocratie et regardons les choses en
comment se satisfaire des élections
européennes auxquelles moins d’un
citoyen sur 2 se déplacent pour voter
alors construisons dans l’année qui
vient la réalité d’un débat structuré
sur des convictions des propositions
nous ne pouvons pas aujourd’hui faire
commis hier c’est à dire refuser de
parler d’europe
répartir les places accusé bruxelles ou
strasbourg de tous les maux continuer à
faire cela s’est décidé d’avoir un jeu
de dupes qui sera peut-être plus
confortable pour chacun d’entre nous
mais qui ne conduira à résoudre aucun
problème je crois comme vous à la
noblesse et la complexité du choix
démocratique en tant que représentants
des peuples d’europe vous l’incarnez
vous faites chaque jour des choix vous
définissez des compromis vous forger des
solutions car vous avez reçu le mandat
des peuples et notre devoir commun est
de faire vivre cette démocratie
au fond si jeune c’est la raison pour
laquelle en amont des élections et du
temps contraint des campagnes
nous devons faire vivre le débat créer
cet espace public européen que bien
souvent nous avons laissé en friche
c’est dans cet esprit d’essayer et 10
mauvais que j’ai proposé des
consultations citoyennes dès cette année
je lancerai en france celle-ci
cet après midi même un débat franc
ouvert rugueux et difficile mais
indispensable pour savoir ce qui
rassemble et ses parts pour sortir de
l’alternative simpliste du oui ou non à
une question généralement dont on
n’examine pas ni les présupposés ni les
textes implicite mais d’avoir
démocratiquement un débat critique sur
l’europe qui est la nôtre je me réjouis
que tous les états membres est accepté
de partager cette démarche je sais
l’engagement du président juncker et de
la commission européenne dans cette
action et je veux la remercier et je me
suis je mesure aussi votre rôle
essentiel monsieur le président à jamie
dans cet exercice
et je veux aussi vous en remercier et je
vous invite chacune et chacun dans vos
pays et partout en europe à animer
participer à ces débats essentiels car
ils sont une condition de cette vitalité
la deuxième conviction que je veux
rapidement partager avec vous c’est
celle de la nécessaire souveraineté
européenne défendre l’idée européenne ce
n’est pas défendre une idée abstraite la
dilution en quelque sorte de nos propres
souveraineté non c’est acté du fait que
face à ces grands bouleversements du
monde ces grandes transformations ce
moment que nous vivons nous avons besoin
d’une souveraineté plus forte que la
nôtre complémentaires et pas de
substitution qui seule permettra face
aux grandes migrations à l’insécurité
planétaire aux transformations
économiques sociales et
environnementales d’apporter les bonnes
c’est cela cette souveraineté européenne
à laquelle je crois sur ce sujet
sur ce sujet vous avez fait beaucoup et
je veux vous saluer mais d’ici à la fin
de la législature au printemps 2010 9
nous devons obtenir des résultats
tangibles encore sur plusieurs fronts
les migrations en débloquant le débat
empoisonné sur le règlement de dublin et
les relocalisations mais aussi en
dépassant ce débat en construisant la
solidarité externes et internes dans
notre europe a besoin
je propose ainsi de créer un programme
européen qui soutiennent directement
financièrement les collectivités locales
qui accueille t intègre des réfugiés le
deuxième sujet
ce sera la taxation du numérique à la
suite de la proposition de la commission
en créant une taxe à court terme qui met
fin aux excès les plus choquants je
soutiens cette proposition elle est
essentielle et elle permettra d’ailleurs
c’est mon souhait les pistes de
ressources propres pour le budget à
la réforme de l’union économique et
monétaire est un troisième front
indispensable avant la fin de cette
mandature en définissant une feuille de
route permettant d’avancer par étapes
sur l’union bancaire et la mise en place
d’une capacité budgétaire favorisant la
stabilité et la convergence dans la zone
euro enfin enfin ce qui nous tient
ensemble ce n’est pas seulement une
monnaie ou un traité c’est un sentiment
d’appartenance autrement dit une culture
et je pourrais évoquer car c’est
essentiel la mise en place des
universités européennes qui progresse
réellement où le déploiement d’erasmus
mais je veux ici insisté sur l’un de vos
travaux en cours est essentielle à mes
yeux celui du droit d’auteur de la
protection des créateurs et de la
création artistique
ce foisonnement qui infuse nos sociétés
et le bouillon de culture sans lequel
l’europe ne serait plus le continent de
diversité vital et de génie créatif
sur ces quatre fronts cette législature
a une responsabilité particulière et
vous avez compris quelle sera la
position de la france
mais au delà il nous faut construire
cette souveraineté européenne pleine et
entière pour protéger nos concitoyens en
matière de sécurité intérieure
extérieure et de défense au cours des
derniers mois nous avons beaucoup avancé
et je salue le travail qui est en train
de réaliser votre assemblée sur le fond
européen de défense face à toutes les
tensions du moment avec certains voisins
comme la russie l’europe a montré un
visage d’unité et de souveraineté
nous avons besoin de poursuivre ce
travail la souveraineté est aussi
économique et commerciale nous avons su
là aussi montré ce visage uni et je me
félicite des avancées obtenues ces
derniers mois en matière de souveraineté
économique et commerciale pour défendre
nos secteurs stratégiques en matière
d’investissement à l’initiative de la
commission et c’était une avancée
essentielle pour poursuivre dans le
domaine commercial et nous y reviendrons
à coup sûr dans le débat une position
unie volontaire en matière de
développement justement de nos
opportunités économiques mais
protectrice de nos intérêts légitimes de
nos travailleurs comme de nos
je crois à cette souveraineté économique
qui par la compétitivité que chaque état
construit par ces réformes par la
solidarité indispensable que nous devons
davantage développée au sein de l’union
économique et monétaire et par une
politique commerciale plus réaliste nous
devons poursuivre la souveraineté c’est
aussi la souveraineté climatique et
énergétique
elle est indispensable nous devrons
rapidement ouvrir le débat pour revoir à
la hausse la contribution européenne
dans le cadre de l’accord de paris nous
sommes ici en train d’achever les
discussions sur le paquet énergie climat
mais il est clair que nous devrons
ouvrir une nouvelle étape
plusieurs d’entre vous s’y sont déjà
engagés et je souhaite que nous
puissions dans les prochains mois
rouvrir le débat sur un prix plancher du
la france poussera l’idée d’un prix
minimum et la france soutiendra l’idée
d’une taxe aux frontières pour le co2 ce
n’est ni une lubie technique ni un
instrument technique c’est la condition
d’une transition énergétique crédible la
4e souveraineté que nous devons conduire
à aller plus loin c’est celle de la
santé et de l’alimentation dans nos
politiques au quotidien dans nos choix
budgétaires d’aujourd’hui et de demain
nous devons soutenir une souveraineté
alimentaire de qualité
c’est ce que nos concitoyens attendent
de nous c’est ce que nous leur devons
c’est bon pour nos économies et le
territoire c’est bon pour nos
concitoyens et c’est un choix cohérent
avec nos engagements dans la durée la
5ème souveraineté que nous devons
défendre c’est évidemment la
souveraineté numérique et je veux ici
saluer votre travail qui a conduit à
élaborer ce qui apparaît aujourd’hui
dans tous les débats internationaux
comme la législation de référence celle
qui permet de protéger les données
personnelles de nos concitoyens là où
d’autres nous prenez pour celles et ceux
qui en quelque sorte proposer des
protections illégitime
nous sommes en train de devenir l’espace
géographique unique au monde où nous
favorisons l’innovation et l’innovation
de rupture et je défendrai ses choix
dans les débats à venir et où dans le
même temps nous nous mettons en capacité
de protéger les libertés individuelles
enfin cette europe de liberté d’égalité
repose sur un socle de valeurs sociales
que nous avons proclamé ensemble à
cette europe sociale c’est aussi celle
de la souveraineté de ce socle dans
lequel nous croyons
il y a des différences mais nous ne
devons pas pour autant nourrir les
divergences le sens même de l’aventuré
c’est celle d’une convergence accrue
c’est pour cela que nous nous sommes
battus à plusieurs pour réguler le
travail des tâches et ces derniers mois
le parlement européen a permis
d’améliorer encore le compromis trop vu
au conseil et je me réjouis
que cette réforme puisse trouver bientôt
son aboutissement et je veux ici saluer
le travail qui a été conduit c’est
précisément l’image d’une europe
protectrice et efficace c’est
souveraineté européenne
nous devons continuer à les bâtir elles
doivent être au coeur d’un projet
cohérent et elles doivent nourrir la
philosophie du cadre financier
pluriannuel à venir et je veux acheter
mon propos sur ce point ce budget que
nous allons discuter doit exprimer un
projet politique de cohérence
d’efficacité et de convergence la france
est prête à augmenter sa contribution
mais pour cela c’est une refondation du
budget lui même qu’il faut envisager en
créant de nouvelles ressources propres
j’y suis favorable sur le numérique
comme sur certaines ressources
énergétiques en supprimant les rabais
qui ne saurait survivre aux briques site
en finançant dignement
l’action européenne en matière de
défense de migration en modernisant les
politiques actuelles et en définissant
des conditionnalités
je dirais plutôt des critères de
convergence en matière fiscale et
sociale notamment
nous nous devons renier aucune ambition
des politiques existantes mais nous
devons ajouter les ambitions nouvelles
que nous portons c’est en ce sens que en
tout cas la france oeuvre aura dans les
prochains mois
vous l’aurez compris mesdames et
messieurs le parlement européen est à
mes yeux le siège de la légitimité
européenne de sa responsabilité et donc
de sa vitalité
c’est ici que se joue une partie de
l’avenir de l’europe l’europe comme
rassemblement de nos souverainetés par
et avec une souveraineté plus grande
encore celle qui nous unit cette union
au service de la paix et de la
offrant au monde un espace unique de
stabilité et de sécurité
c’est ici que nous devons ancrer la
renaissance d’une europe porté par
l’esprit même de ces peuples
je souhaite que dans les prochains mois
nous parvenions à dépasser les clivages
entre le nord et le sud l’est et l’ouest
les petits ou les grands
le repli sur les égoïsmes nationaux
j’appartiens à une génération qui n’a
pas connu la guerre et j’appartiens à
une génération qui est en train
s’offrir le luxe d’oublier ce que les
prédécesseurs ont vécu
il y en a beaucoup
qui aujourd’hui pense qu’on peut
continuer à préférer les confrontations
habituels les certitudes d’hier parce
que nous nous y sommes habitués les
divisions bien connu et bien concertée
je viens aussi d’une terre et d’une
famille qui a connu toutes les saignées
de notre histoire passée alors les choix
sont simples moi je ne veux pas
appartenir à une génération de
somnambule je ne veux pas appartenir à
une génération qui aura oublié son
propre passé ou qui refusera de voir les
tourments de son propre présent chacun
dans les temps qui s’ouvre prendra ses
responsabilités mais je veux appartenir
à une génération qui aura décidé
fermement de défendre sa démocratie
parce que ça n’est pas un mot qui ne
sale plus auquel on s’est habitués ou
dans lequel on s’est alanguie c’est un
mot qui a tout son sens parce qu’il est
le fruit de batailles passées
je veux appartenir jeu peut appartenir à
une génération qui défendra cette
souveraineté européenne parce que nous
nous sommes battus pour l’avoir parce
qu’elle a un sens et parce qu’elle est
la condition qui permettra aux
générations à venir de choisir à ce
moment là elles mêmes leur avenir et je
ne céderai aucune fascination pour les
souverainetés autoritaire je ne céderait
à aucune facilité des temps présents
mais je pense qu’ensemble notre
responsabilité dans les mois à venir
c’est d’organiser le vrai débat européen
d’avoir les véritables échéances
européennes qui seules permettront à nos
peuples de choisir ce qu’ils veulent une
europe qui ne proposent plus ceux qui
veulent une europe du repli ceux qui
veulent une europe de l’ habitude ou
ceux qui sont prêt à porter une europe
de l’ambition d’une souveraineté
réinventer d’une démocratie vivante
celle à laquelle nous croyons je vous
remercie

ENGLISH TRANSCRIPT

President of European Parliament,
Mister President of the
European Commission,
Ladies and Gentlemen Ministers,
Ladies and Gentlemen Commissioners,
Honourable Members,
I am very happy and honoured to
respond to your invitation 
today Mr. President 
to be able, engage in an open
and free debate on the
situation in our Europe,
a unique and specific context.

An open and  free exchange because
I’ve already made speeches 
over the past several months ago, especially
the one at Sorbonne, and I think this
dialogue today is
indispensable both in this place where every
day you make Europe come alive with these
disparate sensitivities, both divergences
and convergences yet building the
indispensable compromises that make it work.

We speak in a rather special context
and that is why we have such 
a great responsibility;
a context that is
partly that of division and sometimes
even doubts within Europe.

It is a context where Brexit continues to
be discussed and worked on, and I want to
pay tribute to the work that has been conducted
over several months by Michel Barnier. 

But there are doubts in a
number of European countries and
month after month they bring out
sensibilities that question this (European Project).
Sometimes it seems like the underlying
feeling is that a (political) 
European civil war where
our differences, sometimes our selfishness
appear to be more important than
that which unites us.

The is a fascination and I there
will come back they liberal grows each
day context where the threats
geopolitics and we will come back to
sure in the discussion gives to
europe a greater responsibility
every day those of great conflicts
international rising like salt
but also the emergence of large
authoritarian powers and a
clearly developed strategy that aims to
question the framework of the
multilateralism where europe had taken
his whole place and that was also the
framework of both its influence but
in which we had collectively
build peace and we exchange
today in a moment too that is
that of great related transformations
to digital to global warming
and its consequences, which
depth the fundamentals of the
industrial society that had founded our
great compromises give birth to fears
lead us to revisit some
great balances and impose on us
rethink the grammar of action that
collectively ours is so what
moment gives us a responsibility
any particular
we can not do as if in
somehow our discussions were
ordinary and this moment it is the one who
separate us from the European elections
to come up
where we will have to make live our fights
for the ideals that made us and I
want to start our discussion
simply share with you two
strong convictions
the first is that if we decide
to abandon our attachment to the
democracy and all that it carries with it
we will miss the second
is that we can in this setting and
we have to build a new
European sovereignty by which
will bring us the clear firm answer
to our fellow citizens that we can
at
to answer these disorders of the
indeed indeed in this world and
this difficult moment democracy
European I believe him very deeply
is our best chance
the worst mistake would be to give up
our model I dare to say our identity
here in strasbourg as in brussels
you live every day this
democracy in europe of which spoke
tocqueville our identity is first
this respectful democracy of
the individual of the rights minorities
what was called the name that I
still claims liberal democracy
I do not want to let this
deadly illusion that we do not forget
never here less than elsewhere precipitated
our continent towards the chasm
the illusion of the strong power of the
nationalism of the abandonment of freedoms
and I reject this idea that even wins
europe that democracy would be
sentenced to impotence in the face of
the authoritarianism that surrounds us everywhere
the answer is not democracy
authoritarian but the authority of the
because this emancipated freedom protects
the individual a parliament like yours
ours is a European miracle
peacefully gathered
elected representatives of the peoples of europe
to deliberate together in their
strong and heavy differences from them
history and of those who sometimes has them
divided is a unique model in the world
this treasure we make it live since
70 years
will not get used to it
took all the risks and went through the
worse to get here and if we want
to be more concrete yet let’s look at
around us compare ourselves and
sometimes look at those powers that
can fascinated some by a
so-called effectiveness in which other
place in the world do we have this same
requirement obviously
economic geopolitical diplomatic and
military but also of respect for
minorities of freedom of conscience
equality between men and women
respect for privacy or
elsewhere at this point with the same
vitality and the same strength
then there are divisions between
country within this hemicycle
but beyond his divisions this model
democratic that brings us together is
unique in the world
the identity of europe is more than
democracy concerned about freedom
a unique culture in the world that
combines this passion for freedom the
taste of equality attachment to the
diversity of language ideas from
this European model but neither abstract nor
dated he is embodied today in our
common attachment to the protection of
the environment of the health climate it
is developing today in our
approach to the digital revolution where
only Europeans are so attached
to the freedom of innovation as to the
just regulation and protection of
their privacy
this identity distinguishes us well
obviously authoritarian powers
before all but today also
must be seen from some allies the
closer
our American partner with whom we
share so much today coping with
the temptation of disengagement and
rejection of multilateralism from the stakes
climate change or trade issues
this model I am convinced and
powerful like no other and fragile
just as much because its strength at each
moment depends on our commitment and
our requirement
every day we have to defend it
so to be up to the saddle
commitment the first condition this is
the truth and the responsibility
some blaming all our ills to a
owni thus fleeing their own
responsibilities tells us with confidence that
people do not want europe anymore
it offers golden routes sometimes we
believe he then evades their
responsibilities when it should
lead their people to the end of
this adventure
others wisely claim that we do not
must not hurry not to not
to rush the people that it would do
the game of populists these would like
get used to a music that we know
well sometimes that of paralysis
science of time that is ours
I believe that
which would be convenient indeed to dissolve
the people or excite his passions for
avoid proposing a path of
criticize without proposing to destroy without
rebuild it is not the people who has
abandoned the European idea
it is the betrayal of the clerics who
threat one must hear the anger of the
peoples of europe today this is
no pedagogy they need
but a new project of a requirement
of everyday efficiency and those who
trade this anger they
stoke proposes for that come the way
dead end of the return to tearing
nationalist of yesterday we have
experienced all the ways and all
the consequences for reviving Europe
Peoples
we must therefore agree to act
otherwise by drawing on the source of the
democracy and let’s look at things
how to be satisfied with elections
to which less than one
citizen in 2 are moving to vote
so let’s build in the year that
comes the reality of a structured debate
on beliefs proposals
we can not do today
committed yesterday ie to refuse to
talk about europe
allocate places accused brussels or
strasbourg of all ills continue to
to do that decided to have a game
of fools who may be more
comfortable for all of us
but that will not lead to solving any
problem I believe like you at the
nobility and the complexity of choice
democratically as representatives
of the peoples of Europe you play it
you make choices every day
define tradeoffs you forge
solutions because you received the mandate
peoples and our common duty is
to make this democracy live
basically so young is the reason for
which before the elections and the
time forced campaigns
we have to make the debate create
this European public space that well
often we left fallow
it’s in this spirit of trying and 10
bad that I proposed some
citizen consultations starting this year
I will launch in France this one
this afternoon even a frank debate
open rough and difficult but
indispensable to know what
gathers and his shares to come out of
the simplistic alternative of yes or no to
a question usually one of which
does not consider either the assumptions or the
implicit texts but to have
democratically a critical debate about
Europe, which is ours, I rejoice
that all member states is accepted
to share this step I know
the commitment of President Juncker and
the European commission in this
action and I want to thank her and I am
am I also measure your role
essential Mr. President at jamie
in this exercise
and I also want to thank you and I
invite you each and every one in your
countries and all over europe to animate
participate in these essential debates because
they are a condition of this vitality
the second belief that I want
quickly share with you it’s
that of necessary sovereignty
European defending the European idea this
is not defending an abstract idea the
dilution somehow of our own
sovereignty no it is act of the fact that
facing these great upheavals of the
world these great transformations this
moment we live we need
sovereignty stronger than the
ours complementary and no
substitution that will only allow face
to large migrations to insecurity
planetary transformations
social and economic
environmental issues to bring good
this is this European sovereignty
to which I believe on this subject
on this subject you did a lot and
I want to greet you but from here to the end
of the legislature in the spring of 2010 9
we need to get results
still tangible on many fronts
migration by unlocking the debate
poisoned on the dublin settlement and
relocations but also in
going beyond this debate by building the
external and internal solidarity
our europe needs
I propose to create a program
which directly support
financially local authorities
who hosts t integrates refugees the
second subject
it will be the taxation of digital at the
following the proposal of the committee
by creating a short-term tax that puts
end to the most shocking excesses I
support this proposal she is
essential and it will allow moreover
it’s my wish the tracks of
own resources for the budget to
the reform of the economic union and
monetary is a third front
indispensable before the end of this
term by defining a sheet of
route to advance in stages
on banking union and setting up
a fiscal capacity that favors
stability and convergence in the area
euro finally finally what holds us
together it’s not just a
currency or a treaty it’s a feeling
belonging in other words a culture
and I could mention because it’s
essential the establishment of
European universities progressing
really where the deployment of Erasmus
but here I want to emphasize one of your
work in progress is essential to my
eyes the copyright one of the
protection of creators and
artistic creation
this abundance that infuses our societies
and the culture broth without which
Europe would no longer be the continent of
vital diversity and creative genius
on all four fronts this legislature
has a special responsibility and
you understand what will be the
position of France
but beyond that we have to build
this full European sovereignty and
to protect our fellow citizens in
internal security matters
defense and defense during the
last few months we have come a long way
and I salute the work that is going on
to make your meeting on the merits
European defense against all
current tensions with some neighbors
like russia europe showed a
face of unity and sovereignty
we need to continue this
work sovereignty is also
economic and commercial we knew
there also showed this united face and I
welcomes the progress achieved
last few months in terms of sovereignty
economic and commercial to defend
our strategic sectors in
investment initiative of the
commission and it was a breakthrough
essential to continue in the
commercial area and we will come back
for sure in the debate a position
united volunteer
development of our
economic opportunities but
protecting our legitimate interests
our workers as well as our
I believe in this economic sovereignty
who by the competitiveness that each state
built by these reforms by the
indispensable solidarity that we must
further developed within the union
economic and monetary policy and by
more realistic commercial policy we
must pursue sovereignty it’s
also climate sovereignty and
energy
it is essential we will have to
quickly open the debate to revisit to
rising the European contribution
as part of the paris agreement we
are here completing the
discussions on the climate energy package
but it is clear that we will have to
open a new stage
many of you have already been there
committed and I wish we
may in the coming months
reopen the debate on a floor price of
France will push the idea of ​​a price
minimum and France will support the idea
a border tax for the co2
is neither a technical fad nor a
technical instrument this is the condition
of a credible energy transition the
4th sovereignty that we must lead
to go further is that of the
health and nutrition in our
everyday politics in our choices
budget for today and tomorrow
we must support sovereignty
quality food
that’s what our fellow citizens expect
from us that’s what we owe them
it’s good for our economies and the
territory it’s good for our
citizens and it’s a coherent choice
with our commitments in the long term the
5th sovereignty that we need
to defend is obviously the
numerical sovereignty and I want here
salute your work that led to
elaborate what appears today
in all international debates
as the reference legislation the one
which protects the data
personalities of our fellow citizens where
others we take for those
which somehow propose
illegitimate protections
we are becoming the space
unique geography in the world where we
foster innovation and innovation
of rupture and I will defend his choices
in the coming debates and where in the
same time we put ourselves in capacity
to protect individual freedoms
finally this europe of freedom of equality
is based on a foundation of social values
that we proclaimed together to
this social europe is also the one
of the sovereignty of this pedestal in
which we believe
there are differences but we do not
do not have to feed them
divergences the very meaning of the adventurous
it is that of increased convergence
that’s why we went
beaten to several to regulate the
job tasks and in recent months
the european parliament allowed
to further improve the compromise too seen
to the council and I rejoice
that this reform will find soon
its culmination and I want to greet here
the work that has been done is
precisely the image of a europe
protective and effective it’s
European sovereignty
we must continue to build them
must be at the heart of a project
coherent and they must feed the
financial framework philosophy
multi-year ahead and I want to buy
my remarks on this point this budget that
we will discuss must express a
coherence policy project
of efficiency and convergence France
is ready to increase its contribution
but for that it is a refoundation of
budget itself which should be considered in
creating new own resources
I am in favor of digital
as on some resources
by removing the rebates
who can not survive the site bricks
by financing with dignity
European action on
defense of migration by modernizing
current policies and by defining
conditionalities
I would rather say criteria for
convergence in tax matters and
particularly social
we must deny ourselves any ambition
existing policies but we
must add new ambitions
that we wear is in this sense that in
anyway the France work will have in the
next few months
you will have understood ladies and
gentlemen the european parliament is at
my eyes the seat of legitimacy
European responsibility and therefore
of his vitality
this is where a game of
the future of europe europe as
gathering of our sovereignty by
and with greater sovereignty
still the one that unites us this union
in the service of peace and
offering the world a unique space of
stability and security
this is where we have to anchor the
rebirth of a Europe driven by
the very spirit of these peoples
I hope that in the coming months
we managed to overcome the divisions
between north and south east and west
small or big
the retreat on national selfishness
I belong to a generation that did not
not known the war and I belong to
a generation that is in the process of
afford the luxury of forgetting what
predecessors have lived
There are many
who today thinks we can
continue to prefer confrontations
usual the certainties of yesterday because
that we got used to them
well-known and well-concerted divisions
I also come from a land and a
family who knew all the bloodletting
of our past history then the choices
are simple me I do not want
belong to a generation of
sleepwalker I do not want to belong to
a generation that will have forgotten its
own past or who will refuse to see the
torments of his own present each
in the times that opens will take its
responsibilities but I want to belong
to a generation that will have decided
firmly to defend his democracy
because that’s not a word that does not
dirty more to which we got used or
in which one has languished is a
word that makes sense because it is
the fruit of past battles
I want to belong game can belong to
a generation that will defend this
European sovereignty because we
we are beaten for having it because
that it makes sense and because it is
the condition that will allow
generations to come to choose at this
moment there they themselves their future and I
will not give in to any fascination with
authoritarian sovereignty I would not yield
at no time facilities present
but I think that together our
responsibility in the coming months
it’s organizing the real European debate
to have the real deadlines
which alone will enable our
peoples to choose what they want a
europe that no longer offer those who
want a falling Europe those who
want a europe of habit or
those who are ready to wear a europe
of the ambition of sovereignty
reinventing a living democracy
the one we believe in I you
Thank you.

54321
(0 votes. Average 0 of 5)

Leave a Comment

avatar
  Subscribe  
Notify of